régimes

Le principe du régime The Zone

Certaines Stars font rêver plus d’un et d’une. Il y a certes la belle vie, la célébrité et tout ce qui va avec, mais il y a également leur « silhouette de rêve », que beaucoup d’entre nous veulent obtenir.

On se demande alors comment font les Brad Pitt, Demi Moore ou encore Cindy Crawford pour avoir et garder un corps aussi sublime. Parmi les « secrets » de ces derniers, il y a le régime The Zone.

Mais de quoi s’agit-il ? Comment y procède-t-on ? Quels sont les avantages mais aussi les inconvénients d’un tel régime ? Nous vous disons tout dans les paragraphes qui suivent.

Le Régime The Zone, qu’est-ce que c’est ?

Le régime The Zone veut dire le régime « du juste milieu ». Il a été élaboré par Barry Sears, un ancien chercheur du prestigieux Institut de Technologie du Massachussetts.

Il en a d’ailleurs écrit un livre, « Enter the Zone diet », qui est désormais disponibles en diverses langues (en France, il s’agit d’un livre de poche intitulé « Le régime des stars »).

L’objectif de ce régime est d’arriver à une stabilité du taux de sucre dans le sang à l’aide d’une alimentation pauvre en glucide mais également peu calorique.

Il s’agit donc de réguler le taux d’insuline (l’hormone régulant le taux de glucides et qui est produite pas le pancréas) et celui des eicosanoïdes (des hormones que produisent toutes les cellules du corps humains et qui rentrent dans le métabolisme des graisses).

Principe du régime The Zone

Pour la stabilité et l’équilibre de ces deux hormones dans l’organisme, une régularité des repas doit d’abord être observée.

C’est ainsi qu’il faut adopter 3 repas principaux par jour et 2 collations (éventuellement), chacun d’entre ces derniers devant être espacés de 5 heures.

Par ailleurs, il faut boire beaucoup d’eau, et notamment avant chaque repas (boire un verre d’eau avant de manger).

Mais le « juste milieu » se retrouve notamment dans la proportionnalité entre les glucides, les protéines et les lipides.

Plus précisément (et c’est le cas de le dire), pour 4g de glucides, il faut accompagner de 3g de protéines, qui nécessitent à leur tour 1,2g de lipides.

En termes d’apport énergétique journalier, 30% doivent donc en être apportés par les protéines, 35% par les lipides et 35% également pour les glucides.

Les aliments à privilégier

Dans le régime The Zone, il ne s’agit pas seulement de trouver le « juste milieu » entre les glucides, les protéines et les lipides, il faut également en choisir les « meilleures », c’est-à-dire ceux qui favorisent l’équilibre entre l’insuline et les eicosanoïdes.

Pour les glucides, il faut ainsi privilégier ceux dont l’IG est bas ou modéré. Il s’agit entre autres des fraises, des tomates, des myrtilles, du brocoli, du chou-fleur, des artichauts, ou encore des légumineuses.

Les « bonnes » protéines, quant à elles, sont apportées par le maquereau, le crabe, le saumon, le poulet, le lait, mais aussi les yaourts qui ont été allégés.

Et les meilleures sources de graisses (lipides) sont les amendes, l’avocat, la noix de macadamia, ou encore l’huile d’olive.

A savoir : Parmi les aliments qui ne sont pas très favorables à l’équilibre insuline / eicosanoïdes, on peut citer les farines blanches, les sucres raffinés, l’alcool, le café (mais également toutes boissons riches en caféine), les sodas (y compris les sodas light), les pommes de terre, les pois, les carottes, ou encore certains fruits (bananes, raisins, figues…).

Les plus du régime The Zone

Tout d’abord, en termes d’amaigrissement, la perte de poids peut être garantie, en tout cas au début, le régime The Zone étant hypocalorique.

A part cela, l’apport en protéines n’est nullement négligé dans un régime The Zone, contrairement à d’autres diètes.

Cela peut être très bénéfique puisque les muscles ne souffrent donc pas, ce qui réduit considérablement ou évite même la fatigue.

Sinon, « l’association » eau en abondance + fibres constitue un coupe-faim efficace, et permet ainsi d’éviter les « incessantes » envies de grignotages.

L’évitement des fringales est d’autant plus favorisé par les 5 petits repas de la journée (3 repas principaux et 2 collations) qui, en plus, améliorent la digestion.

Dans tous les cas, les « bons » aliments recommandés dans le régime The Zone sont favorables pour une meilleure santé en général.

En effet, les fruits et légumes, par exemple, apportent les nutriments (vitamines, fibres et minéraux) essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Mais aussi, les poissons sont riches en Oméga-3, ce qui prévient les risques cardiovasculaires ainsi que certains cancers.

Les inconvénients du régime The Zone

Parmi les inconvénients du régime The Zone, bien qu’il puisse être efficace pour perdre du poids (1,5kg par semaine), on ne peut pas le suivre indéfiniment.

En effet, les recommandations officielles proposent que l’apport journalier en calories soit apporté par 50 à 55% de glucides, 15 à 20% de protéines et moins de 30% de lipides (pour le régime The Zone, c’est 35% de glucides, 35% de lipides et 30% de protéines).

A part cela, le régime The Zone nécessite que l’on soit précis dans ce qu’on mange, en termes de quantité de chaque aliment.

Cela peut être assez contraignant, notamment pour ceux qui ont une vie professionnelle assez « pleine » et qui ne disposent pas de beaucoup de temps pour la préparation des repas.

Enfin, de la frustration peut s’installer à cause de la privation des aliments qui sont classés parmi ceux qui ne favorisent pas l’équilibre insuline / eicosanoïdes.

L’effet yo-yo est alors à craindre après le régime, puisqu’on risque de vouloir « se rattraper ».

Post Comment

Défiler vers le haut