régimes

Avantages du régime des groupes sanguins

Si c’est son fils Peter D’Adamo qui l’a surtout fait connaître, c’est au père, James D’Adamo qu’on doit le régime des groupes sanguins.

Ce dernier, après avoir suivi des études en naturopathie, a effectué des stages dans divers centres de cure thermale situés en Europe.

James D’Adamo constatait alors qu’avec l’alimentation pauvre en gras qui y est servi la plupart du temps, les patients réagissaient différemment, et même que certains d’entre eux se voyaient leur état de santé détérioré.

Il en conclut que les besoins nutritionnels peuvent être différents, et comme c’est le sang qui est le vecteur principal des nutriments, alors qu’il y a différents groupes sanguins, il porta ses observations là-dessus.

Il a alors déterminé les groupes sanguins respectifs de ses patients et étudia leurs réactions face aux protocoles alimentaires.

De cette étude, il a publié un ouvrage, « One Man’s Food », dans lequel il apporte des conseils nutritionnels basés sur ses observations.

La relève a été reprise par son fils, Peter D’Adamo, lui aussi naturopathe, qui, après avoir développé l’hypothèse, sortit le livre « Eat right 4 your type ».

La traduction en français de celui-ci a été effectuée en 1999 et s’intitule 4 groupes sanguins, 4 régimes. Sinon, cet ouvrage de Peter D’Adamo est désormais disponible dans pas moins de 40 langues.

De quoi les D’Adamo sont-ils partis ?

Tout d’abord, il y a l’hypothèse de l’apparition de chaque groupe sanguin.

Selon cette hypothèse, le groupe O était le seul groupe sanguin observé lorsque les hommes ne vivaient encore que de la chasse et de la cueillette.

Les gens appartenant au groupe O devraient donc favoriser dans leur alimentation les protéines d’origine animale.

Le groupe A, quant à lui, fit son apparition quand l’homme a découvert l’agriculture. Les personnes appartenant à ce groupe devraient donc privilégier une alimentation plutôt végétarienne.

Pour le groupe B, puisqu’il a notamment été observé chez les nomades, les sujets qui y appartiennent peuvent manger des aliments plus diversifiés. Il en est de même pour le groupe AB, « combinant » deux groupes.

A part cela, les D’Adamo se sont basés sur le fait qu’à chaque groupe sanguin correspondrait une composition chimique lui étant propre, les antigènes étant surtout différents.

Et selon eux, les composés chimiques qui sont également propres à chaque type d’aliments pourraient conduire à ce que les antigènes produisent des anticorps qui vont altérer l’organisme. D’où le principe de choisir les aliments en fonction de son groupe sanguin.

A noter : à part les aliments recommandés pour chaque groupe sanguin, Peter D’Adamo décrit également dans son livre les tempéraments respectifs des personnes en fonction de son groupe sanguin, présente des activités physiques ainsi que les compléments alimentaires adaptées à chaque groupe, et propose même le style de vie que chacun doit adopter.

Les règles communes

Si chaque groupe sanguin devrait observer une alimentation qui lui est propre, quelques règles sont communes aux 4 groupes.

Tout d’abord, doivent être éliminés de l’alimentation, quel que soit le groupe sanguin, le porc, le saumon fumé, la rhubarbe, la noix de coco, le son de blé, la crème glacée, le poivre noir, le vinaigre, les huiles de maïs et d’arachides.

A part cela, le régime des groupes sanguins recommande la pratique régulière d’activités physiques. Si celles-ci peuvent différer selon le groupe, la fréquence doit être de 2 à 3 fois par semaine.

Les aliments à privilégier selon le groupe

Pour chaque groupe sanguin, il y a dans le régime des groupes sanguins des aliments bénéfiques, des aliments neutres et des aliments à éviter.

Les aliments bénéfiques sont ceux qu’il faut privilégier, les aliments neutres doivent être consommés avec modération et les aliments à éviter sont idéalement à bannir.

Voici un aperçu pour chaque groupe, notamment pour les aliments à privilégier et à éviter.

  • Le groupe O :

Pour le groupe O, aussi appelé le groupe des chasseurs cueilleurs, les aliments à privilégier sont les viandes, les poissons, ainsi certains fruits et légumes.

Les aliments à éviter sont pratiquement toutes les céréales (blé, orge, maïs, etc.) et les laitages.

Pour les boissons, sont autorisés : l’eau gazeuse et un peu de vin rouge.

  • Le groupe A :

Pour le groupe A, dit des cultivateurs, les aliments à privilégier sont pratiquement tous les fruits et légumes, les céréales, les légumes secs, les noix ainsi que les cacahuètes.

Les aliments à éviter sont les viandes (à l’exception de quelques volailles), les poissons ainsi que les fromages.

Pour les boissons, les gens du groupe A peuvent boire du thé vert et également un peu de vin rouge.

A noter : pour le groupe A, l’apport en protéines peut être compensé par les laits fermentés, ainsi que le soja et ses produits dérivés.

  • Le groupe B :

Pour le groupe B, dit des nomades, les aliments qui leurs sont bénéfiques sont les viandes (à l’exception du poulet), la caille, le canard, pratiquement tous les fruits et légumes (sauf la tomate), les produits laitiers, les œufs, les céréales (à l’exception du riz), l’avoine ainsi que le millet.

Les aliments à éviter sont les produits dérivés du soja.

Pour les boissons, le thé (vert ou noir), le café, un peu de bière, de vin blanc et de vin rouge sont permis.

  • Le groupe AB :

Le groupe AB, aussi appelé le groupe des métis, les aliments privilégiés sont certains poissons et fruits de mer, les céréales (à l’exception du sarrasin et du maïs), les fromages et laits fermentés, les produits à base de soja, ainsi que pratiquement tous les fruits et légumes.

Les aliments à éviter sont les viandes, le haricot rouge, le haricot beurre, la banane, la tomate, le pavot, le sésame, ainsi que les graines de tournesol.

Pour les boissons, le thé vert et un peu de vin rouge sont autorisés.

Avantages du régime des groupes sanguins

Tout d’abord, quel que soit le groupe, le régime des groupes sanguins offre divers sources en protéines. Ces dernières, à part favoriser la satiété, conduisent à la production de corps cétoniques qui réduisent l’appétit, ce qui réduit considérablement la sensation de faim.

A part cela, la perte de poids est souvent observée chez les personnes qui suivent un régime groupes sanguins. D’après les nutritionnistes, cela s’explique par le choix restreint d’aliments à consommer pour chaque groupe, ce qui peut conduire à une diminution des calories ingérées.

Par ailleurs, l’encouragement à faire des activités physiques régulières lors du suivi du régime groupes sanguins ne peut qu’être bénéfique pour la santé en général, ainsi qu’à davantage de perte de poids.

Les inconvénients du régime groupes sanguins

L’on peut dire que le régime groupes sanguins peut présenter un certain nombre considérable d’inconvénients.

Tout d’abord, différentes carences peuvent être observées lors / après le suivi du régime groupes sanguins, sauf pour le groupe AB. Pour le groupe O, il s’agit de carences en Calcium, vitamine D, fibres céréalières, vitamines B1, B2, B3, B9, ainsi qu’en magnésium.

Pour le groupe A, les carences peuvent être en protéines et en fer. Quant au groupe B, les carences concernent les vitamines B1, B2, B3, B9, le magnésium ainsi que les fibres céréalières.

A part cela, différentes maladies ou troubles peuvent également être favorisées, selon le groupe.

A titre d’exemple, les maladies cardiovasculaires ne sont pas à écarter pour les personnes du groupe O, puisque l’alimentation privilégiée dans ce groupe comprend un grand nombre de viandes rouges.

Sinon, le manque de fibres, dans les groupes O et B, peuvent favoriser non seulement la constipation, mais aussi le risque de certains cancers.

Par ailleurs, la frustration est souvent rencontrée avec le régime groupes sanguins.

En effet, le fromage, le yaourt, ainsi que les produits boulangers sont par exemple très appréciés alors qu’interdits dans certains groupes.

Ce qui contraint les personnes qui suivent le régime à l’abandonner assez tôt.

Post Comment

Défiler vers le haut