régimes

Les principes du régime Scarsdale

Le régime Scarsdale a vu le jour en 1950 dans la ville qui a donné son nom, Scarsdale, dans l’Etat de New York, aux Etats-Unis.

Il a été mis au point par Herman Tarnower, cardiologue et non moins fondateur et doyen du célèbre Centre Médical de New York. Il a en premier lieu établi sa méthode au bénéfice de ses patients qui avaient à perdre rapidement du poids.

Puis, la diète Scarsdale a été proposée au grand public vers la fin des années 70, à travers le livre s’intitulant Le Régime Scarsdale.

Connu également sous le nom de régime SMD (Scarsdale Medical Diet), la mise en avant de la perte de poids rapide ainsi que l’absence de la sensation de faim a fait que le régime Scarsdale est devenu très vite très populaire.

Les principes du régime Scarsdale

Le régime Scarsdale est composé d’environ 40% de protéines, environ 30% de glucides et environ 20% de lipides.

L’on peut donc dire que les apports de ces deux derniers nutriments sont faibles, ce qui fait du régime Scarsdale un régime hypocalorique.

Concernant la mise en pratique, ce régime s’observe sur des alternances (jusqu’à obtention du poids visé) de deux périodes de deux semaines chacune, la première période étant assez restrictive et la seconde offrant un plus grand choix d’aliments.

Selon Scarsdale, son régime permettrait une perte de poids pouvant aller de 7 à 9kg par semaine.

Première période, la phase d’attaque massive

Dans cette période, la liste des aliments autorisés est très réduite, et les menus ne doivent connaître aucun changement.

Pour les deux semaines pendant lesquelles cette phase doit être observée, le déjeuner ne change jamais.

Les dîners, quant à eux, doivent être faits de viandes maigres (ou de volailles ou poissons maigres) et de légumes, sauf deux fois par semaine ou ils ne sont faits que de salade de fruits.

Il faut noter qu’il n’y a pas de limite sur la quantité des aliments autorisés dans cette première période du régime Scarsdale, puisqu’ils peuvent être consommés à volonté. Par ailleurs, une tranche de pain peut être autorisée dans la journée au cours de cette phase.

Dans son livre, le Dr Herman Tarnower a établi une liste de 10 règles à suivre pendant la période d’attaque du régime Scarsdale. Il s’agit de :

  • ne changer aucun aliment du menu mais de respecter celui-ci à la lettre ;
  • ne boire aucune boisson alcoolisée ;
  • de ne consommer que du céleri et des carottes entre les repas, si faim il y a (ils peuvent toutefois être mangés jusqu’à satiété) ;
  • de ne boire que du café noir, décaféiné ou ordinaire, du thé, du club soda, et des sodas dites diététiques (ces boissons peuvent être bues à volonté) ;
  • de n’utiliser que le vinaigre ou le citron vert dans l’assaisonnement des salades (huile, mayonnaise et tout autre assaisonnement riche en graisse que ce soit végétale ou animale sont interdits) ;
  • ne pas préparer les légumes avec du beurre, de la margarine, ni autres matières grasses (ils peuvent être accompagnés de citron) ;
  • ne consommer que de la viande maigre (la peau du poulet doit par exemple être enlevée) ;
  • respecter les combinaisons d’aliments (toutefois les aliments proposés dans le menu ne sont pas tous à consommer obligatoirement) ;
  • d’arrêter de manger une fois qu’on n’a plus faim (on n’est pas obligé de finir l’assiette) ;
  • et de ne pas dépasser les 14 jours pour cette première période.

Deuxième période, « mangez et restez mince »

Dans cette deuxième période du régime Scarsdale, dans laquelle le Dr Herman Tarnower propose de « manger mais de rester mince », l’alimentation, tout comme la première phase, est toujours pauvre en glucides et en lipides.

Toutefois, une plus grande variété d’aliments est autorisée. Sinon, cette phase 2 impose :

  • de ne pas dépasser quotidiennement 2 tranches de pain ;
  • de ne pas consommer de sucre, de spaghetti, de pommes de terre, de produits laitiers, de friandises, ni de desserts (sauf ceux avec gélatine, sans sucre, ainsi que les fruits) ;
  • de ne pas excéder 450ml d’alcool par jour (soit 2,3 litres de bières ou 1,3 litre de vin).

Les avantages du régime Scarsdale

Du fait que le régime Scarsdale n’est composé que de très peu de glucides et de lipides, la production de corps cétoniques peut constituer un effet coupe-faim, ce qui peut combler la très grande restriction.

A part cela, la perte de poids peut effectivement être très rapide du fait qu’il s’agit d’un régime hypocalorique, l’apport quotidien en calories lors du suivi du régime Scarsdale étant de 600 à 800 calories.

Sinon, pour les personnes ne voulant pas trop réfléchir à des menus ou recettes, le régime Scarsdale, notamment à la phase 1, peut leur convenir puisque des menus y sont imposés.

Les inconvénients du régime Scarsdale

L’on doit dire que le régime Scarsdale connaît un assez grand nombre d’inconvénients.

Tout d’abord, la reprise de poids par effet yo-yo est souvent rencontrée avec ce type de régime, la perte de poids s’effectuant très rapidement au début.

A part cela, du fait des grandes restrictions, il n’est pas évident de suivre le régime Scarsdale à long terme, et même à moyen terme. L’abandon peut venir assez vite.

Par ailleurs, l’apport calorique journalier étant inférieur à 1300 calories (recommandation minimum), le régime Scarsdale peut entraîner diverses carences.

De plus, le Dr Herman Tarnower ne recommande dans son ouvrage aucune supplémentation nutritionnelle.

Dans tous les cas, ce type de régime est fortement déconseillé aux enfants et adolescents (encore en croissance), aux femmes enceintes et allaitantes, aux personnes âgées, ainsi qu’aux personnes présentant des problèmes rénaux ou du foie.

En outre, certains désagréments et troubles peuvent être observés lors du suivi du régime Scarsdale. Il s’agit notamment de la constipation, de la diarrhée, de la fatigue, ainsi que des risques de calculs rénaux.

Enfin, du fait qu’il est faible en glucides, le régime Scarsdale ne convient pas aux sportifs et aux personnes effectuant régulièrement des activités physiques assez intenses.

Post Comment

Défiler vers le haut