Non classé

Les principes du régime méditerranéen

Les régimes ont pour la plupart des cas pour objectif la perte de poids.

Cela peut s’agir d’un amaigrissement « direct », grâce par exemple à un régime hypocalorique ou brûle-graisse, ou « indirect », grâce à un régime détox qui purifiera d’abord l’organisme et créer ainsi les conditions favorables à la perte de poids.

Éliminer les kilos en trop est effectivement le souci de beaucoup d’entre nous, pour certes avoir une meilleure silhouette, mais il s’agit surtout d’être en bonne santé et donc de vivre plus longtemps.

Un régime en particulier se démarque alors : le régime méditerranéen. En effet, il permet non seulement une perte de poids d’1kg par semaine mais surtout (même sans cela), il est reconnu scientifiquement qu’un tel régime améliore l’espérance de vie.

Comment cela se fait-il et comment ça marche ? Nous vous en livrons les secrets.

Le régime méditerranéen, un intérêt de plus d’un demi-siècle

 

Le régime méditerranéen est aussi appelé régime crétois.

En effet, même si tout autour de la Méditerranée, l’utilisation en abondance de l’huile d’olive est toujours observée, c’est à l’alimentation traditionnelle des habitants des îles de Crète et de Corfou (Grèce) qu’on fait référence quand il s’agit de régime méditerranéen.

L’engouement pour ce régime commence à partir d’une recherche d’Ancel Keys en 1950.

En effet, les résultats de cette recherche ont démontré que malgré un système de soin qui n’était pas des plus performants, les populations de ces îles avaient une très bonne longévité, bien qu’elles consommaient beaucoup d’aliments gras.

Et l’intérêt pour le régime méditerranéen était d’autant plus grand suite la recherche du Professeur Serge Renaud.

Sa recherche a surtout permis d’affirmer que les personnes ayant déjà été victime d’infarctus mais ayant suivi un régime méditerranéen avaient 75% de chances en moins de subir à nouveau un infarctus ou d’être victime d’un accident vasculaire cérébral, contrairement à d’autres qui ne consommait pas beaucoup de gras et dont les risques de tels conséquences n’étaient réduites qu’à 25%.

Depuis, le régime méditerranéen ne cesse d’accroître en succès et en popularité, puisque les études qui s’en suivirent ne faisaient que confirmer ses rôles dans la perte de poids et dans l’allongement de la vie.

Les principes du régime méditerranéen

 

Le régime méditerranéen permet l’atteinte de plusieurs objectifs à la fois. Notamment, il permet :

  • de diminuer les risques liés aux maladies cardiovasculaires et à différents cancers ;
  • de perdre du poids ;
  • et d’avoir une meilleure longévité et une bonne santé en général.

Cela est possible grâce à une alimentation :

  • riche en céréales complets, fruits et légumes, épices, aromates, ail et oignon ;
  • qui contient quotidiennement des légumineuses, des graines, des noix, du fromage, du yaourt ainsi du vin avec modération, et de nombreuses fois par semaine du poisson ;
  • et surtout dont le gras est notamment apporté par l’huile d’olive.

En d’autres termes, le poulet, les œufs et les aliments sucrés doivent être réduits et ne sont à consommer que quelques fois seulement dans la semaine.

Et la viande rouge n’est conseillée que certaines fois dans le mois uniquement.

C’est ainsi que l’on ingère quotidiennement entre 1800 et 2500 calories par jour, ce qui est vraiment loin des régimes hypocaloriques, alors que faisant perdre du poids tout en augmentant l’espérance de vie.

Dans tous les cas, même si une perte de poids n’est pas observée, les récentes études ont démontrées que le taux de cholestérol et les risques de maladies cardiovasculaires sont réduits grâce à un régime méditerranéen.

Toutefois, le régime est à respecter dans son intégralité, au risque de ne pas profiter de l’ensemble de ses bienfaits.

Les astuces du régime méditerranéen

 

Il faut savoir que les méditerranéens ont le soleil pratiquement toute l’année. En plus ou à côté du régime, ils bénéficient alors d’une grande quantité de vitamine D.

Cette dernière peut se trouver dans le lait de vache, mais cet aliment n’est pas recommandé dans le régime méditerranéen.

Aussi, il faut privilégier les poissons gras tels que le saumon ou les sardines, pour ce grand apport en vitamine D.

Sinon, le vin est à consommer modérément pendant les repas, mais on peut très bien s’en passer. C’est selon les habitudes de chacun.

Post Comment