régimes

Le régime Okinawa, un régime « bien étudié »

Bien choisir ce que l’on mange permet de perdre du poids. Mais en même temps, si on fait bien attention, on peut même gagner des années, voire des dizaines d’années de vie en plus. Cela est notamment possible grâce au régime Okinawa.

Pour la petite histoire, Okinawa est un archipel du Japon où l’espérance de vie est la plus grande au monde. Les femmes y vivent 86 ans en moyenne et les hommes 78 ans. On y compte ainsi le plus grand nombre de centenaires : il y en a 34 pour 100 000 habitants.

Ce record de longévité, les Okinawaïens le doivent certes à l’hérédité, mais il y a notamment leur mode d’alimentation.

De ce type d’alimentation est né le régime Okinawa, conseillé par de nombreux scientifiques.

Le régime Okinawa, un régime « bien étudié »

L’intérêt pour les centenaires d’Okinawa débute avec le Docteur Makoto Suzuki, un cardiologue et gérontologue japonais. Il est venu s’installer sur l’archipel dans le but de créer un dispensaire. Se posant des questions sur la présence de plusieurs centenaires à côté d’un système de soin archaïque, il mène, avec l’aide du Ministère japonais de la Santé, une étude sur lesdits centenaires. C’est ainsi qu’il a pu découvrir que la grande espérance de vie des Okinawaïens résultait en grande partie d’une alimentation pauvre en calorie et en gras.

De nombreuses études s’en suivirent, et c’est ainsi que Bradley et Craig Willcox (des jumeaux ayant fait partie de l’équipe du Dr Makoto Suzuki) publièrent « The Okinawa Diet Plan », un livre dans lequel ils proposent une variante occidentale du régime Okinawa, qui vise à perdre du poids, outre l’amélioration de la longévité.

Le régime Okinawa, les principes

Mincir, garder la ligne et améliorer son espérance de vie, tels sont les objectifs du régime Okinawa. Cela s’obtient notamment par le choix d’aliments à faible densité énergétique.

Aussi, le premier principe du régime Okinawa est de manger autant qu’on veut des aliments à densité énergétique ne dépassant pas 0,7. Il s’agit, entre autres, des légumes tels que le concombre, la laitue, la courgette, le brocoli, l’asperge ou encore l’haricot vert. Il y a aussi les fruits comme le citron, l’ananas, la pomme, la poire ou encore la prune. Le lait de soya nature, le yaourt sans gras et le tofu font également partis de tels aliments. Et bien sûr, il y a l’eau, ou encore le thé.

Sinon, on peut consommer des aliments dont la densité énergétique est comprise entre 0,8 et 1,5 mais cela doit se faite avec retenue. Il s’agit notamment des légumineuses, de la banane, de l’avocat, des poissons maigres, des œufs, des volailles, du riz, des pâtes, ou encore des sushis.

Les aliments à haute densité énergétique (entre 1,6 et 3) doivent être occasionnels. Les poissons gras, les viandes maigres, le pain, la confiture, la glace, ou encore les pizzas ne sont donc à consommer que peu fréquemment.

Enfin, les noix, le chocolat noir, la mayonnaise et autres aliments à très forte densité énergétique (3 et plus) ne doivent être mangés que rarement.

Les astuces du régime Okinawa

Pour mieux perdre en poids et gagner en longévité, quelques astuces renforcent l’efficacité du régime Okinawa. En premier lieu, il ne faut pas attendre d’être entièrement rassasié pour s’arrêter de manger. C’est pourquoi, il faut privilégier les petites portions. A part cela, il faut essayer de varier au mieux la nature des aliments, et d’avoir différentes couleurs dans l’assiette. Cela aide surtout à prévenir les éventuelles carences et d’éviter la monotonie. Sinon, plus les aliments sont frais, mieux c’est. Pour la cuisson : il ne faut pas trop faire cuire les aliments tout en privilégiant le feu doux, et il ne faut pas non plus utiliser de barbecue ni de four micro-ondes. Enfin, les aliments doivent être cuits et consommés séparément, mais il est toutefois recommandé de manger à la fois des aliments cuits et crus.

A noter :

  • Le régime Okinawa peut provoquer certaines carences nutritionnelles si l’on ne fait pas attention. C’est pourquoi, il est toujours conseillé de demander l’avis et de se faire suivre par un spécialiste lors d’un tel régime.
  • Il faut faire attention à l’après régime Okinawa, la restriction pouvant facilement conduire à l’excès, une fois le régime terminé.

Post Comment