IMC

IMC : Calcul de l’Indice de Masse Corporelle

Qu’est ce que l’IMC ?

L’IMC abréviation pour indice de masse corporelle est utilisé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme outil de diagnostique et prévention afin d’estimer de façon succincte si une personne est en état de maigreur, de corpulence normale, en surpoids, voir obèse.

Inventé par Adolphe Quetelet, scientifique belge fondateur de la statistique moderne, cet indice est aussi appelé indice de Quetelet.

En effet, un IMC trop élevé augmente le risque certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires (infarctus, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle), le diabète, certaines maladies pulmonaires (syndrome d’apnée du sommeil) ou encore des affections touchant les articulations comme l’arthrose.

Tout comme un IMC trop bas peut entraîner de graves maladies et mettre l’individu en danger de mort. Les extrêmes sont donc à prendre au sérieux car l’un comme l’autre mettent l’individu en danger sur le plan médical.

Cependant la valeur acquise lors du calcul de l’IMC à ses limites car il ne prend pas en compte les spécificités individuelles de chaque personnes tels que la masse musculaire ou la masse osseuse de l’individu étant naturellement bien différents d’un individu à l’autre.

Certes l’IMC est un bonne outil, chacun peut calculer le sien mais l’aide d’un professionnel peut être nécessaire notamment lorsque l’IMC se situe loin de la « norme » afin de pousser plus loin une évaluation personnalisé en incluant chaque spécificités si différentes et bien nombreuses d’un individu à l’autre.

Calculer son IMC

La formule de calcul de l’IMC est : IMC = Poids (en kg) / Taille² (en mètre)

Exemple pour une personne mesurant 1mètre60 et pesant 55kilos: 55 / 1,60² soit 55 / 2,56= 21,48

Si nous nous référons au tableau d’interprétation cette personne ayant obtenu grâce au calcul de l’IMC 21,48 serait classifier d’àprès ler tableau d’interprétation d’IMC de l’OMS de corpulence normale.

Interprétation de l’IMC

  • < de 16.5: dénutrition
  • 16.5 à 18.5: maigreur
  • 18.5 à 25: corpulence normale
  • 25 à 30: surpoids
  • 30 à 35: obésité modérée dit de type 1
  • 35 à 40: obésité sévère dit de type 2
  • + de 40: obésité morbide ou massive

Calcul de l’IMC attention à une mauvaise interprétation

Il va sans dire qu’une personne ayant comme IMC 26 n’est pas à proprement parlé en surpoids.

L’Imc est un outil avant tout et avoir un IMC à 26 tant que celui-ci n’augmente pas dangereusement reste un IMC correcte.

Il faut absolument intégrer que l’IMC reste avant tout un indicateur et non pas une donné absolue d’un individu.

Il est impératif que le calcul de l’IMC bien qu’utile notamment pour le calcul de l’IMG (indice de masse grasse) ne tiens pas compte de la masse musculaire, de la masse osseuse, de l’âge, du sexe et de bien d’autres facteurs.

Pour exemple nombreux sont les sportif ayant un IMC supérieur à 25 de par leur forte masse musculaire et ils ne sont ni en surpoids et ne courent aucun danger.

D’autres personnes peuvent paraître longilignes et pourtant être doté d’une masse graisseuse trop importante pouvant les mettre en danger.

Pour conclure le calcule de l’IMC nous aide fortement lorsque nous décidons de maigrir, d’entreprendre un régime mais le calcule de l’IMC à ses limites.

L’IMC est un outil afin de maigrir mais il va sans dire que parfois il est recommander de consulter son médecin afin d’établir un bilan personnaliser pour par la suite entreprendre un régime afin de maigrir et de perdre du poids parfois accumulé à certaines périodes de l’année qu’elles soient festives, d’ordres hormonales ou plus personnel.

Maigrir avec certains outils tel que le calcul de l’IMC oui mais tout en choisissant un régime sain afin de perdre du poids correctement.

Post Comment

Défiler vers le haut